Crédit immobilier : pourquoi il sera encore plus difficile d’emprunter dans les prochaines semaines

Pret Immobilier » PRET IMMOBILIER » Crédit immobilier : pourquoi il sera encore plus difficile d’emprunter dans les prochaines semaines

Emprunter dans les prochaines semaines devient encore plus difficile pour de multiples raisons. La crise continue de faire du tort à tous les secteurs économiques en France. Et le marché du crédit immobilier n’échappe pas à cette règle. Nombreuses sont les explications de ce phénomène. 

Crédit immobilier : le taux de crédit en hausse progressive

Source image : pixabay

C’est un fait ! L’obtention d’un crédit immobilier devient difficile de nos jours à cause de : 

A voir aussi : Est-il possible d'avoir un crédit immobilier sans apport ?

  • La montée progressive des taux de crédit.
  • Les nouveaux critères d’exigence des banques.

De nombreux emprunteurs se sont vu refuser leur demande de prêt même si le marché immobilier reste toujours dynamique. 

Plusieurs banques imposent des critères trop élevés concernant les demandes de crédits immobiliers. Il est possible certes d’obtenir un prêt immobilier mais sous des conditions trop sévères : 

A lire en complément : Pourquoi les conditions d’octroi des prêts vont-elles être plus contraignantes ?

  • Taux de crédit trop élevé.
  • Frais d’assurance trop élevé.

Les demandeurs de prêts sont également bloquées par un taux d’endettement maximum. Celui-ci a été défini par la Banque de France avec un taux d’usure qui dépasse les 2,40%. 

D’après une étude, le taux d’usure a connu une légère baisse et les taux d’intérêts passent de 1,20% à 1,55%. A cela s’ajoute : 

  • Les taux d’assurances.
  • Les autres frais liés au prêt.

Il faut savoir qu’un crédit immobilier sur cinq est refusé de nos jours à cause de cette situation. Un dossier de prêt peut être bloqué à cause notamment : 

  • Des échéances de remboursement très élevées par rapport au plafond.
  • D’une différence de 18 euros supplémentaires à régler.

Le taux d’usure a été mis en place pour protéger les emprunteurs contre l’application des taux abusifs. Il faudrait alors revoir ce taux d’usure pour permettre aux emprunteurs d’accéder à un crédit immobilier. 

Les taux d’usures ont été stabilisés depuis le mois d’avril dernier, et ce, sur des niveaux effectivement plus faibles. Par conséquent, l’accès au crédit des ménages devient encore plus difficile. 

Crédit immobilier : les taux de crédits se rapprochent des taux d’usure

Il est difficile d’emprunter à cause de la hausse des taux d’intérêts, lesquels se rapprochent davantage des taux d’usure imposés par les banques. Le taux plafond a été calculé au deuxième trimestre 2022. Les taux ont été très bas au cours du mois de janvier et mars. Cependant, depuis quelques semaines, on constate une remontée des taux de crédits. Ce qui veut dire qu’ils vont se rapprocher davantage des taux plafonds ou des taux d’usure. 

Cette situation devient alors difficile en plus de : 

  • La hausse continue des prix immobiliers.
  • Les conditions d’accès au prêt : profil emprunteur, état de santé, âge, revenus…

Cette situation va alors limiter la marge de manœuvre des établissements bancaires. Les banques sont donc contraints de refuser certaines demandes pour se protéger de : 

  • Une hausse de coût de l’argent.
  • D’une instabilité des taux d’usure.

Le taux moyen de crédit s’élève à 1,45% actuellement, les dossiers moins solides seront proposés avec des taux avoisinant les 2%. Ajoutés à cela : 

  • Les coûts d’assurance.
  • Les frais annexes.

Le taux annuel effectif global pourrait de ce fait excéder le taux d’usure à raison de 2,4%. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle les profils d’emprunteur les plus fragiles n’ont pas accès au marché du crédit.  

De ce fait, pour avoir plus de chance de faire monter son dossier de prêt auprès des banques et d’être validé, il faut alors : 

  • Faire jouer la concurrence.
  • Consulter un courtier de crédit immobilier.
  • Avoir un bel effort d’épargne.
  • Avoir plusieurs garanties.

L’objectif est en effet de rendre son TAEG largement inférieur au taux d’usure. C’est de cette façon que son dossier de prêt sera validé. Mais il faut s’attendre à une période de crise plus prolongée du côté du marché immobilier et du marché de crédit. 

Source image à la une : pixabay

Catégories :