Comment se passe une hypothèque ?

Pret Immobilier » PRET IMMOBILIER » Comment se passe une hypothèque ?

Le terme hypothèque est très courant dans les établissements financiers ou les banques. Il s’agit d’un acte par lequel on donne en gage un terrain, une maison ou un appartement pour garantir le remboursement des prêts. Mais ce terme est aussi utilisé dans de nombreux accords. Mais comment se passe une hypothèque ? Tous les détails pour mieux comprendre. 

Hypothèque : une garantie de remboursement de prêt

Source image :  pixabay

Le terme hypothèque peut être employé dans de nombreuses situations, mais ici, on va faire référence au prêt bancaire. Mettre en gage son bien immobilier pour obtenir un prêt est très courant. Il présente de nombreux avantages, mais les inconvénients nous font souvent revenir sur sa propre décision. 

Lire également : Est-il possible d'avoir un crédit immobilier sans apport ?

Donner une hypothèque veut dire donner une garantie à la banque pour le remboursement de prêt. Une fois qu’on s’engage dans cette voie, il faut se résigner à dire que l’on accepte par avance que le bien puisse être saisi par la banque. En effet : 

  • Le bien sera saisi par la banque.
  • Le bien sera vendu aux enchères pour rembourser la dette de l’emprunteur.

Il faut donc retenir ceci : pas de crédit immobilier s’il n’y a pas de garantie. En principe, si la somme à emprunter est colossale, la banque exige comme garantie le bien immobilier de l’emprunteur : 

Lire également : Crédit immobilier : pourquoi il sera encore plus difficile d’emprunter dans les prochaines semaines

  • Le montant du prêt doit correspondre à la valeur du bien.
  • Le montant du prêt doit être destiné à une nouvelle acquisition du bien immobilier.

Aussi, avant de mettre son bien immobilier en hypothèque, il va falloir prendre le temps d’analyser chaque situation. 

Le fonctionnement de l’hypothèque

Le fonctionnement de l’hypothèque est bien simple. Il s’agit d’une manière plus correcte d’utiliser son patrimoine afin d’octroyer un emprunt avec un taux bien plus favorable : 

  • La valeur du bien hypothéqué détermine le montant maximum d’emprunt.
  • Le montant du crédit peut varier de 50 à 100 % de la valeur du bien hypothéqué.
  • La banque obtient une garantie de récupération de la totalité du montant prêté en cas d’incapacité de l’emprunteur.

Notons que tout le monde peut souscrire à un crédit hypothécaire dans la mesure où il remplit les bonnes conditions. Il ne suffit pas d’avoir comme garantie son bien immobilier, il est aussi indispensable d’étudier certaines conditions de prêt telles que :

  • Les mensualités.
  • Le taux de crédit.
  • La durée de remboursement.

On souscrit bien souvent au prêt hypothécaire pour :

  • L’acquisition d’un nouveau bien immobilier.
  • Le financement de certains projets de vie.

En tout cas, les avantages sont multiples : 

  • Mensualité moins élevée.
  • Taux d’intérêt plus faible.
  • Financement de projet en absence de fond et de caution.
  • Possibilité de regroupement de crédits.
  • Durée de remboursement plus longue jusqu’à 25 ans.

Le dossier de souscription à un prêt avec hypothèque

Bien entendu, pour souscrire à un prêt avec hypothèque, on doit recourir aux services du notaire. Il est en charge de l’acte hypothécaire. Il rédige la convention d’hypothèque, mais encore : 

  • L’examen des titres.
  • La gestion de l’argent de la vente.
  • La publication des actes.
  • L’information des parties.

Ensuite, il faut constituer son dossier pour l’obtention d’un prêt hypothécaire : 

  • Le dernier avis d’imposition.
  • Une copie de son contrat de mariage.
  • Un relevé des comptes bancaires pendant les 6 derniers mois.
  • Un contrat de crédit immobilier.
  • Une estimation de la valeur du bien établie par un expert.
  • 3 derniers bulletins de salaire.
  • Un tableau d’amortissement du crédit immobilier.
  • Le certificat de propriété.

Bref, pour hypothéquer sa maison, il est important de peser le pour et le contre. Car une fois le contrat de prêt signé, on ne peut plus faire marche arrière. Raison de plus réaliser une simulation de son projet en fonction de : 

  • Sa situation personnelle.
  • Sa capacité d’endettement.
  • Ses revenus financiers mensuels.
  • Son statut professionnel.

Source image à la une :  pixabay

Catégories :